Zedek Mouloud censuré par la radio Chaîne 2

ALGER (SIWEL) — « Radio tisnat, am nettat ulac snat !» (La Radio Chaine II, comme elle il n’y en a pas deux). Telle est la devise de la chaine II, une chaine d’Etat algérienne d’expression amazighe (berbère). Et en effet, en matière de censure et de manipulation de l’information, il n’y en a pas deux comme elle, du fait, précisément, qu’elle s’adresse à une population considérée comme « insuffisamment assimilée à une culture étrangère dans son propre pays ». Zedek Mouloud vient d’en faire à son tour les frais, après Slimane Azem, Ferhat, Matoub et bien d’autres encore pour peu qu’ils ne rentrent pas dans le moule algérianiste, définissant l’identité nationale algérienne comme arabe et islamique avec quelques « vestiges historiques », retranchés dans les montagnes de Kabylie ou du pays Chaoui ou encore dans le lointain désert des Touaregs, vestiges destinées à être assimilés à leur tour de grès ou de force.

Zedek Mouloud avait répondu présent au déjeuner public du 03 aout 2013 en plein mois de ramadan pour dénoncer l’inquisition islamique de l’Etat algérien en Kabylie. Sur les pancartes on peut notamment lire une célébré citation de Matoub Lounès, je ne suis pas arabe et je en suis pas obligé d’être musulman

Zedek Mouloud avait répondu présent au déjeuner public du 03 aout 2013 en plein mois de ramadan pour dénoncer l’inquisition islamique de l’Etat algérien en Kabylie. Sur les pancartes on peut notamment lire une célébré citation de Matoub Lounès, je ne suis pas arabe et je en suis pas obligé d’être musulman
Comme au plus forts temps du despote Boumediene, la censure se pratique ouvertement et ne cherche pas à se cacher. Après Ferhat, dont l’œuvre est tout simplement « effacée » de la bibliothèque de la chaîne II, tout comme certaines œuvres de Matoub, de Slimane Azem et de bien d’autres artistes qui sont systématiquement censurées, dès lors qu’ils évoquent l’identité amazighe et à plus forte raison kabyle.

Mouloud Zedek, qui a sorti son dernier album ce 20 décembre 2014, a donc subi une fatwa proclamée par le DG de la radio algérienne, dite kabyle ou amazighe. La « fatwa identitaire » proclamée contre Zedek Mouloud interdit d’antenne le dernier album de l’artiste kabyle et par extension toute son oeuvre.

C’est sous forme de « directive » que la fatwa a été donnée par le premier responsable de la Chaîne II en personne et depuis, aucune chanson de Mouloud Zedek n’est diffusée par la chaîne II. Le petit rejeton de la Chaine II, la mal nommée radio Tizi Ouzou, suit à la lettre les directives de censure de sa tutelle, basée à Alger, indiquant ainsi, à qui oserait en douter, que l’’Algérie est bien une république démocratique et populaire.

Source le Radar de Liberté

Pour rappel, le dernier album de Zedek Mouloud, « Asderdef », évoque la lutte et l’engagement en faveur de l’identité kabyle et amazighe ainsi que la campagne de haine et de stigmatisation dont avait fait l’objet le chanteur kabyle après sa participation au fameux déjeuner public du 03 août 2013 à Tizi-Ouzou.

Le 03 août 2013, à la suite d’une vaste campagne d’inquisition en Kabylie en plein mois de ramadan, un groupe de citoyens de Kabylie, majoritairement issu de la mouvance du Mouvement kabyliste du MAK, ont appelé à un déjeuner public pour défendre la liberté de culte et de conscience comme pour dénoncer le dictât islamiste, imposé par la force du bâton des gendarmes algériens qui ont commis des vagues d’arrestation sur les non jeûneurs et qui ont retiré les licences de commerce à ceux qui ouvraient leur restaurants ou fast-food pendant le ramadan.

maa,
SIWEL 2015

Takfarinas enterre son projet de tournée nationale en Algérie: « J’en ai marre ! »

C’est fini ! La tournée nationale dont rêvait depuis des années la star algérienne de la chanson d’expression kabyle, Takfarinas, tombe à l’eau.

Takfarinas 2015

« J’en ai marre de parler de ça ! », a répondu Takfarinas, de son vrai nom Ahcène Zermani, avant-hier soir, à Tizi-Ouzou, à notre question concernant ses négociations avec les responsables de la culture, pour une tournée nationale qui le conduirait dans les quatre coins du pays. Ce rêve qu’il caressait depuis le début des années 2000 ne se réalisera jamais finalement.
Annoncé depuis 2005, puis reporté à maintes reprises, ce projet de tournée s’est exposé aux conditions dans lesquelles l’artiste voulait se produire.
Pour le réussir, «Tak » voulait assurer la venue de sa troupe musicale composée de dizaines d’artistes et de techniciens, en plus de la quantité importante d’instruments musicaux qui nécessitent un transport approprié. « Dans ce pays, ils ne veulent jamais comprendre », nous dira l’artiste qui regrette de ne pas pouvoir réaliser son projet, dans une allusion aux conditions qu’il aurait émis afin de concrétiser ses concerts. Pour Takfarinas donc, l’option qui lui reste pour se produire devant son public, c’est de répondre aux invitations qui lui sont adressées. « Le jour où on m’appellera, je viens et je chante. C’est tout ! », dit-il, mettant ainsi fin au feuilleton de la tournée nationale.
Bien qu’il ne l’exprime pas, Takfarinas, que nous avons approché lundi soir, abandonne ce projet à contrecœur, comme l’indiquait l’expression de son visage.
Heureux de chanter et de partager la fête de Yennayer, Takfarinas a fait vibrer la salle du théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou, avant-hier, à l’occasion d’un « direct » de plus de quatre heures, organisé par la Radio locale, pour célébrer le nouvel an berbère, et ce, en présence de la ministre de la Culture, Nadia Labidi, du premier magistrat de la wilaya, Abdelkader Bouazghi, ainsi que d’autres responsables locaux. Il était la surprise de la soirée qui a vu se produire une pléiade d’artistes, à l’instar de Chérif Hammani, Cheikh Sidi Bemol, Lounès Kheloui, Malika Domrane, Djamel Allam et Hacène Ahrès, en plus de Nabil Bali, le fils du regretté chanteur targui engagé Othmane Bali. Ayant fait son entrée peu après minuit, Takfarinas a surchauffé l’assistance qui a dansé au rythme des chansons interprétées à l’occasion. La star de la chanson « Yal musique » (sa propre création, Ndlr) s’est dit, dans un point de presse improvisé en fin de la soirée, « très heureux de se retrouver à Tizi-Ouzou ».
Pour sa réussite et « l’universalité » qu’il a atteinte, Takfarinas estime qu’il n’y a pas d’autres secrets que le travail. « Il faut travailler, travailler et travailler. Non pas se contenter de compter les sous qui rentrent dans sa poche », a-t-il déclaré.

 

Aïssa Moussi

Concert événement de Lounis Ait Menguellet au Zénith de Paris

A l’occasion du nouvel an berbère 2965, Lounis Ait Menguellet donnera un concert le 11 janvier à 16h au Zénith de Paris. Un moment de convivialité et de retrouvailles pour célébrer Yennayer, l’une des fêtes les plus populaires chez les Imazighen.

 

Concert événement de Lounis Ait Menguellet au Zénith de ParisAprès la sortie de son dernier album Isefra (poèmes), et une tournée dans toute l’Algérie, Lounis retrouvera son public pour un moment de partage et de bonheur. Témoin et acteur de tous les combats menés pour la reconnaissance de la langue et la culture berbère. Hier comme aujourd’hui, il est le porte drapeau d’une revendication identitaire longtemps occultée.

Le port où s’amarrent toutes les espérances des lendemains qui chantent. Tantôt philosophe tantôt visionnaire, Ait Menguellet dénonce les injustices, les inégalités et tous les extrémismes. Il est le témoin des convulsions de la société algérienne.Dans Isefra. Un nouvel opus offrant huit chansons.

Le titre éponyme Isefra (poèmes, 5’46) dont le texte est d’une grande éloquence et élégance. Et ce à travers une orchestration galvanisée, brillante et cristalline acoustiquement parlant. Où bendir, mandole, banjo, violons, flûte et autres cordes basses évoluent dans une bonne intelligence instrumentale.

Sur cet écrin, Lounis Aït Menguellet pose une voix de «bohème et poèmes». Un phrasé gouleyant sur des mots ciselés : «Si le don d’éloquence t’es donné/Sème les mots pour qu’ils germent/Parfois, ils donneront de bons fruits/Parfois ils s’épanouiront en lauriers roses/Parfois, ils s’envoleront tels des oiseaux/Parfois, ils seront meurtriers pour celui qu’ils atteignent/Si le don d’éloquence t’es donné/Alors, tu seras un homme de sagesse…».

Des lyrics sonnant comme des aphorismes et autres axiomes émanant d’un artiste écorché vif, d’une sagesse forçant le respect. Et puis, cette force tranquille qu’on lui connaît et reconnaît. Adim Amcum (dettes de malheur), Temettut (femme), Ageffur (jour de pluie), Ruh a zzman (continue ta course, ô temps), Walagh (j’ai vu), Isefra nniden (autres poèmes) ou encore Aâwaz (veille) sont des ballades de très bonne facture, tantôt mélancoliques – cette beauté de la tristesse – celtiques avec les nostalgiques flûte et violons à la manière des Fiddlers d’Irlande et aussi festives comme Isefra nniden. Une «thamaghra» (fête) utile mais pas du tout futile. Car les paroles expriment un espoir, une espérance.

L’album proprement dit a été «goupillé», arrangé et réalisé par son fils, Djaffar Aït Menguellet – un chanteur qui n’est plus à présenter – avec la participation de musiciens talentueux, tels que Yuva Sid (guitares folk et sèche), Nadjib Gamoura (basse) ou encore Nabil Kassouri (percussions).

Lounis Ait Menguellet en concert
Le dimanche 11/01/2015 à 16h –
ZENITH PARIS – LA VILLETTE – PARIS 19
Le prix des places est : 33.00 €
K.Smail/Synthèse

Zedek Mouloud 2014 Mp3 Le Nouvel Album

Un album puissant et très riche, c’est un réel chef-d’oeuvre que le grand Zedek Mouloud nous offre pour cette nouvel année 2015 ! Pour ceux qui célèbre Noel, c’est une occasion idéale de profiter de ce cadeau ! Ce nouvel album 2014 de Zedek Mouloud est intitulé « Asderfef » et a été produit aux éditions Tamara !

zedek mouloud 2014 asderfef

zedek mouloud 2014 asderfef

Il comporte un total de 13 titres :

  1. Taqbaylit Nni 2014
  2. Lemmer Bghigh 2014
  3. Hat-t-an ihi 2014
  4. Tazrut 2014
  5. D nekk 2014
  6. Dda Sliman 2014
  7. Ayen iyi yughen 2014
  8. Agherrabu 2014
  9. Mm yimezran 2014
  10. Cwi Tellidh 2014
  11. Winna Hemmlegh 2014
  12. Tizwal 2014
  13. Krad n Temerwin 2014

Pour écouter l’album complet de Zedek Mouloud 2014 en mp3, voici le lien : Asderfef .

Zedek Mouloud 2014 nouvel album intitulé « Asderfef »

La nouvelle que nous attendions tous, est maintenant officielle. Nous avons l’honneur et le plaisir de vous annoncer la sortie de l’album de notre barde, chantre préféré. Une image vaut mille discours !! Nous somme tout comme vous impatient d’écouter ce nouvel album de Zedek Mouloud 2014 qui sera disponible dès le 22 décembre 2014 aux éditions Tamara, l’album portera le nom de « Asderfef ». Pour tout contact, veuillez composer le 05 53 73 52 84 ou encore [email protected] ! Son dernier album fut produit en 2012 et a eu un grand succès.

zedek mouloud 2014

zedek mouloud 2014

Écouter la musique kabyle 2015 sur kbmusique

Petite dédicace à notre partenaire kbmusique qui présente le catalogue de musique kabyle le plus complet sur le web. Écoutez le meilleur de la musique kabyle et berbère sur kbmusique.com dont les derniers albums 2014 et les nouveaux albums 2015 ! Retrouver les grands chanteurs tel que Matoub Lounès, Ait Menguellet 2015, Idir, Takfarinas, Slimane Azem, Nouara, cherif Kheddam, Farid Ferragui, Zedek Mouloud, Cherif Hamani, Mohamed Allaoua 2015, Samir Sadaoui, Rabah Asma, Said Youcef 2015, Moumouh, Yasmina et tout les nouveaux chanteurs kabyles 2015. Les nouveautés sont constamment disponible sur ce site kabyle et vous pouvez même écouter la Radio Chaîne 2 en direct sur le site.

Musique Kabyle 2015

Musique kabyle 2015

Écouter le nouvel album du Groupe Berbanya « L’autre rive »

berbanyaGroupe fondé à Montréal en juillet 2003, BERBANYA interprète des compositions berbères d’Algérie. « Riches en rythmes, ensoleillés, les chants sont issus d’un pays aux contours musicaux diversifiés.

BERBANYA fait parti de ces formations dont la valeur et le talent se mesurent sur scène .
C’est là que les musiciens donnent au public toute une palette de couleurs, sonorités intenses, rythmée et tendre » Commentaire des Animateurs des Nuits d’Afrique .
BERBANYA signifie Rythmes ( ANYA ) Berbères.
Le groupe a participé à plusieurs festivals internationaux et a côtoyé des musiciens venus d’horizons musicaux très variés .
Septembre 2013 , sortie d’un premier album portant le Titre : L’autre rive qui est le fruit de plusieurs années de préparation.
Des compositions originales et des textes traitants des questions, objets des préoccupations de l’heure. Plusieurs projets sont en vue et une tournée est prévue courant de l’année prochaine . Le groupe est composé de

  • Yacine : Chant et Mandole
  • Achour : Guitare rythmique
  • Zahir : Clavier
  • Fateh : Basse
  • Hakim : Percussions
  • Athmane : Drums

Pour écouter le tout premier album du groupe Berbanya intitulé L’autre rive sur le site kbmusique !

Robes Kabyles 2014

Les robes Kabyles sont le symbole de tout un peuple et bylka.com vous présente une sélection de robes kabyles modernes et traditionnelles afin d’avoir un aperçu des tendances actuelles. Que ce soit au niveau des couleurs ou des modèles, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur les robes et de nous envoyer vos robes kabyles afin de les partager avec notre communauté kabyle du monde entier.

 

Album Makhlouf 2014 intitulé « Lahlaliw »

Makhlouf 2014

L’un des albums les plus écoutés et les plus appréciés cet été 2014 en Kabylie c’est bien évidemment le nouvel album de Makhlouf 2014 qui est tout simplement splendide, par des riches mélodies, des paroles et des sujets variés qui porte à réfléchir, l’équipe de bylka.com vous recommande fortement d’écouter cet album afin de vous évader et d’apprécier le grand travail de Makhlouf qui n’avait pas sorti d’album depuis 2012. Ce nouvel album « Lahlaliw » 2014 comporte près de 8 chansons et voici les titres : Qim chituh ,Achix ,Avhri ne-tmurth ,A l3emriw alahlaliw ,Dlmaktuv ,Lahlaliw ,Wzewdjen ,Ukmexdi3ghar. Bonne écoute et n’oubliez pas de consulter les précédents albums de Makhlouf qui sont autant agréable à écouter.