Paroles Pouvoir Assassin – Oulahlou

Pouvoir Assassin Oulahlou

Pouvoir Assassin Oulahlou

Oulahlou : Pouvoir Assassin

Terwi di 5 juillet
Yekker uhetwir di lhara
D la finale n la coupe d’Algérie
A3raben d la J.S.K
Mi-d kecmen les Canaris
Widak i-g-yesdukulen
Nettsugu anwi wigi
D IMAZIGHEN
Imi d-yuli Pinochet
Nekkwni ghernegh d Boumedyen
Le stade yakkw la yetsgenni
Smekti-yi-d amek akken

Pouvoir assassin, pouvoir assassin,pouvoir assassin, assassin assassin…

20 n yebrir n 80
Netredq-ed am lbumba
Krent tmesbaniyin
Nguraa-d dayen na3ya
Ceggan ger tesdawiyin
Wad Aysi assen terga
Ceggan ger tesdawiyin
Wad Aysi d Hesnawa
Achal d ilemzi ay bbwin
Ger Lambaz d Berwagiya
3ezlen ula t-tiqcicin
Amek ur asen d-teqqard ara

Pouvoir assassin, pouvoir assassin,pouvoir assassin, assassin assassin…

Yefsex yitij degw nebdu
Yegli-d lxuf d lweswas
Assen mi-d-isud wadu
Assen mi yegli wsalas
Yefsex yitij degw nebdu
Lehzen, tlam l’angoisse
Assen i d-yebda westilu
Assen mi-d-illul Lwennas
Ula di tuddar d iberdan
Ad as-tinid nemsefham
Faqqen ula d igwerdan
D la S.M. i-t-yengan
Ma yella win kwen-id-yesteqsan
Init-as d Oulehlou i-t-yecnan
Ma yella win kwen-id-yesteqsan
Ccah d nekk i-t-yecnan

Pouvoir assassin, pouvoir assassin,pouvoir assassin, assassin assassin…

A ssellah n At Dwala
Herbet gef terwiht n Mumuh
Fell-as i tekker lgira
Ig glin achal d rruh
Nnan-d basta lehqara
Di tmurt n Leqbayel
Jmaat iqejjawen-nwen
3elleqt-asen snasel
Walit anida ara wten
Nekwni ur nennum ara akken
Ansiwel i wid yemmuten
Gef nnif t-tlelli d asfel
Ma d kecc ay apukimun
Yes3ukuzen gef lbatel
Tsemhed i wid i zellun
Tneqqed di leqbayel

Pouvoir assassin, pouvoir assassin,pouvoir assassin, assassin assassin…

D acu ur fhimg ara, ma yella wa rag d-isfehmen
Izmawen i-d-rebba tsedda ska3wiwen d wuccanen
Afiluzuf yerrunda yughal yettseffiq-asen
Zza3im-nneg ye3ya yesme3ciq d yelsenmen
Tbib i mexlen yemxal neg seccn-as iheckulen
Imi t-walag di Ssirya yetszalla d ibe3tiyen
Barkat ur tsrebbibt ara gef tarwa ay tetskellixem
Sug-d a Lwennas segw zekka al kecc i-g-ts-itseqden

Pouvoir assassin, pouvoir assassin,pouvoir assassin,assassin assassin

 

Pour écouter la chanson « Pouvoir Assassin » sorti en 2001 et l’album entier : Pouvoir Assassin de Oulahlou !

Printemps Berbère 2014 à Tizi-Ouzou

Retour au calme àTizi-Ouzou, en Kabylie, à une centaine de kilomètres à l’est d’Alger, après deux journées de violence. Des manifestants qui célébraient dimanche le 34e anniversaire du printemps berbère ont été violemment réprimés par les forces de l’ordre. Selon les autorités, cette marche pacifique n’a pas obtenu l’autorisation.

Répondant à l’appel du mouvement culturel bérbère (MCB), du mouvement pour l’autonomie kabyle (MAK, non agréé par l’Etat) et au Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), un parti qui avait boycotté l’élection du 17 avril, les manifestants, pour la plupart des étudiants, ont entamé leur marche du campus universitaire vers le centre-ville avant d’être empêchés par les forces de l’ordre, en nombre.

Criant «pouvoir assassin», les manifestants ont brandi des emblèmes berbères et exprimé leur rejet du système. «La situation a vite dégénéré, raconte un habitant. La police a tenté de les disperser à coups de matraque, de gaz lacrymogène. Les marcheurs ont répliqué par des jets de pierres et autres projectiles. Ils couraient dans tous les sens. J’ai vu plusieurs arrestations très violentes. Tout le quartier est devenu irrespirable en peu de temps».

Les partis politiques dénoncent la brutalité des forces de l’ordre

Selon d’autres témoignages recueillis auprès des riverains de l’université de Tizi Ouzou, «on dénombre plusieurs blessés, dont deux graves», parmi les manifestants. Une vingtaine de policiers ont également été blessés, selon les autorités. Les affrontements ont repris lundi. Des étudiants se sont à nouveau rassemblés malgré les avertissements des autorités et réclament la libération de leurs camarades arrêtés la veille. «Des employés habitants les villages lointains de la ville ont dû quitter plus tôt leur travail afin d’éviter les violences qui secouent la ville. Les affrontements ont lieu également la nuit, les gens ont peur», raconte encore une autre habitante de Tizi Ouzou. Des étudiants de Bouira, une autre localité de la région, ont également dénoncé la répression dont il ont fait l’objet en célébrant le printemps berbère.

Des partis politiques, dont le RCD et le FFS, très implantés dans cette région, ont dénoncé la violence des policiers. Peu après, alors qu’une vidéo postée par un habitant, fait état de la brutalité des forces de l’ordre en civil et en uniforme, la Direction Générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé avoir ouvert une enquête sur cette vidéo «montrant des agissements de policiers contraires à l’éthique». «Le contenu de la vidéo montre des agissements inadmissibles et portant préjudice au corps de la police, quelles qu’en soient les motivations», a commenté un responsable de la DGSN.

La direction de la police ordonne une enquête sur les dérives

Le patron de la DGSN a ordonné de «prendre toutes les mesures disciplinaires et légales qui s’imposent contre toute personne qui porte atteinte à la dignité du citoyen et à l’éthique professionnelle», a expliqué le commissaire Djilali Boudalia, cité par l’agence officielle APS qui n’a pas fait état des violences dimanche.

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a dénoncé dans un communiqué des «moyens répressifs contrastant avec l’élan pacifique qui anime les citoyens venus exprimer leur fidélité au message du printemps amazigh (berbère). Il y a 34 ans, alors que l’Algérie était encore sous le régime du parti unique FLN toujours au pouvoir, la Kabylie s’était soulevée pour la reconnaissance de l’identité et de la culture berbères.

La répression du mouvement avait culminé le 20 avril 1980 quand les forces de l’ordre ont pris d’assaut l’université de Tizi-ouzou, fer de lance de la contestation. Depuis, cette date est commémorée chaque année par des manifestations souvent festives.

Vidéo amateur d’un habitant de Tizi Ouzou.

Oulahlou vote vote 2014

En cette période de crise en Kabylie suite aux élections frauduleuses et l’injustice qui prône depuis des siècles. Fidèle à lui même, Oulahlou n’a pas hésité à produire une chanson à l’occasion qui a d’ailleurs circulé en boucle dans les réseaux sociaux et entre autre sur les pages kabyles….On vous propose donc cette sublime chanson et merci de nous faire part de vos commentaires.

Loualia Boussaad 2014 « Tayrim »

Loualia Boussaad 2014

Loualia Boussaad 2014

L’artiste que nous avons rencontré au studio Olympia Prod, où il venait d’effectuer les dernières retouches sur son nouvel opus, nous a confirmé la sortie très prochaine de celui-ci.

«Mon nouvel album 2014 sera disponible dès samedi 8 Mars, et le choix de cette date n’est pas fortuit. C’est ma manière de rendre hommage à toutes les femmes algériennes », nous a-t-il expliqué. Intitulé ‘’Thayrim’’, l’album regroupe huit superbes chansons. Loualia Boussaad a choisi pour son nouvel album des sujets différents, soigneusement écrits et servis par une musique tantôt dansante tantôt langoureuse. ‘’Serh as ad ichali’’, l’un des titres, sera sans nul doute le tube du printemps qui arrive. Il fera les beaux jours des salles des fêtes. Une superbe chanson rythmée et dansante. ‘’Awi yi’’, ‘’D kem id tayriw’’, sont deux autres titres tout aussi rythmées. Ne dérogeant pas à la règle qu’il a faite sienne, Loualia, dans un des titres, rend hommage aux Saints de sa région. Il s’agit de la chanson ‘’Lawlia’’ pour laquelle il a choisi l’instrument le plus approprié, selon lui, le Bendir. L’artiste dira également qu’il a, pour ce titre, soigneusement choisi ses mots. Dans l’autre titre ‘’Anazur’’, Loualia Boussaad rend un grand hommage à Taleb Rabah « J’ai grandi avec les chansons de ce grand artiste et je me suis inspiré de lui. C’est un grand Monsieur, un des piliers de la chanson kabyle. Il mérite beaucoup plus qu’un hommage. Dans les prochains jours j’irai lui rendre visite chez lui et lui présenterai mon nouvel album pour avoir son avis. Il sera toujours un maitre de la chanson kabyle », nous dira Loualia avec émotion.

Bassaid Khiari

Ali Irsane 2014 mp3

Ali Irsane 2014Enfinnnnn, voici le tout nouvel album de Ali Irsane 2014 mp3 « Anidakoun ayihviven »  disponible sur kbmusique composé de 10 titres :

  1. « Zin Zin »
  2. « Mon téléphone »
  3. « Anidhakoune »
  4. « Thakvaylith »
  5. « La Guistapeau »
  6. « Zouwjent Yaouk »
  7. « Ahwawi »
  8. « Dounithiw dhe dounithiw »
  9. « El Farh Iguelil »
  10. « Oh ya thilawine »

Paroles et musiques de Ali Irsane. Il est possible d’écouter les autres album d’Ali Irsane sur cette page : Ali Irsane albums.

Nouvel album de Karim Izli « Tizemrin »

En réalité, Karim Izli, ce chanteur kabyle quadragénaire, vient de faire son apparition dans la Kabylie de ses parents avec son premier opus intitulé Tizemrin (Les oliviers).

Karim Izli n’est pas vraiment à son premier album, si l’on prend en compte son tout premier essai de compositions d’un mélange de musiques ethniques andalouses, proches du basque, du kabyle, du nord-marocain, réalisé en 1999 dans le Nord de l’Espagne, au Pays basque, où il vit depuis plus de deux décennies. «Le succès de l’œuvre a été indéniable, dans cette région du moins», nous dira l’auteur qui espère un accueil similaire de la part du public pour Tizemrin. Dans cet album de 10 titres, édité lui aussi au Pays basque espagnol et mis sur les étals des disquaires en Algérie à partir du 22 mars, Karim Izli, de sa voix douce et limpide, chante l’amour, la femme, le village, la patrie natale, ses oliviers, ses oueds, sa mer bleue, ses variables cieux, clairs ou brumeux, avec une nostalgie bien imagée, particulièrement dans le titre premier intitulé Paris ou Amsterdam, ces patries européennes qui l’ont «déraciné pour l’attirer vers elles…».

Ode espagnole

Toutes composées en kabyle, les 10 chansons sont égrenées dans une musique rythmée, variante d’un titre à un autre et très proche du flamenco-andalou. Elles sont chantées d’une voix claire, de sorte à saisir chaque rime, chaque vers et comprendre tout le message véhiculé dans sa poésie, émise dans un kabyle irréprochable. «C’est une voie dans laquelle feu mon père m’a de tout temps orienté. Je ne peux donc m’y dévier. Peut-on oublier la langue de ses parents ?».

La poésie est parfaitement transcrite aussi par le chanteur sur le prospectus accompagnant l’opus avec un alphabet amazigh de caractères latins. Karim Izli y traduit également toute son œuvre vers l’espagnol. «Une façon de permettre à mes amis et contemporains de ce pays de comprendre ma langue maternelle, puisque je comprends parfaitement la leur», nous dira l’auteur. Ayant composé lui-même ses musiques, le chanteur s’est fait accompagner dans l’interprétation de son produit par 8 talentueux instrumentistes musicaux espagnols, en plus de l’arrangement confié à un spécialiste de même nationalité. Concernant ses préférences musicales, Karim Izli nous dira que quoiqu’il ne rechigne nullement à écouter tout genre de mélodie – la musique étant universelle – il reste qu’à 99% il adore les œuvres des anciens chanteurs kabyles dont il ne se rassasie pas.

Salah Yermèche